dimanche 2 octobre 2016

"JULES ET JIM" de François Truffaut (1962)


Le chef d'œuvre de François Truffaut de 1962 a été tourné aux quatre coins de la France, de Strasbourg à Saint Paul de Vence, en passant par Ermenonville... Cependant, comme le nom de ce blog l'indique, je me concentrerai uniquement sur les scènes Parisiennes. 

(Toutes captures d'écran sont la propriété des Films du Carosse, MK2 et Diaphana)


A la veille de la première guerre mondiale deux amis, Jules l'Allemand et Jim le Français, rencontrent Catherine. Ils finiront par former un ménage à trois passionnel et destructeur.

A Charenton-le-Pont (94) ce grillage longe les voies ferrées en provenance de la Gare de Lyon ou de la Gare de Bercy. 

Le trio vient à peine de se former. Il est déjà prêt à faire les 400 coups.


Le trio contourne les pissotières pour s'engager sur la passerelle.

Les pissotières ont disparues mais le grillage demeure !

Déguisée en homme Catherine (Jeanne Moreau) allume la cigarette d'un passant qui n'y voit... que du feu!

"Je suis un homme quoi de plus naturel en somme"

Bien que la façade ait été remaniée le bâtiment est toujours là.

Le trio descend l'escalier en faisant des projets pour le week end.
"-Je rêve ou il pleut ? -C'est peut être les deux"

L'escalier a été modifié puisqu'il descend désormais d'une traite au lieu de marquer un palier en son milieu.

Catherine propose un voyage en bord de mer.


En 2016 Jeanne Moreau a disparue de la photo !

Catherine propose une course pour les départager concernant leur prochaine destination.

En 2016 la perspective est toujours là mais la passerelle a été totalement remaniée. Le grillage et toute la structure métallique ont été entièrement renouvelés. On respire mieux, certes, mais le décor est toujours aussi moche.

La scène la plus célèbre du film.



Quelqu'un peut remettre le noir et blanc ?

Catherine a triché et est arrivée la première ! La perfidie féminine... En tous cas les hommes sont à ses pieds !

La passerelle vu de l'autre coté.

Après leur folle course le trio quitte la passerelle.

Au moins de nos jours ils pourraient aller boire un coup pour se remettre !

Vue générale de la passerelle dans les années 60

La même 50 ans plus tard.




En toute modestie Jules et Jim ont élus domicile dans une charmante maison qui ne paie pas de mine...

...de jour comme de nuit !

Dans la réalité leur maison se trouvait en plein cœur du 20éme arrondissement, dans la Villa Ottoz. Plus qu'une villa au sens strict, il s'agissait surtout d'un passage desservant des commerces et des habitations. La maison fut détruite en 1976 pour laisser place une dizaine d'années plus tard au Parc de Belleville ! De nos jour il ne reste que la grille d'entrée et le chemin (avec un tracé légèrement différent). La photo date de 2003.

La même grille en 2016.

Le tracé d'époque. La maison de Jules et Jim occupait le numéro 12, en vert sur le plan.
Le Parc de Belleville en 2016 et sa vue incroyable sur Paris ! 
La maison de Jules et Jim serait quelque part sur la droite.

Plusieurs sites affirment que certaines scènes du film ont été tournées dans la Villa Castel, rue Transvaal, à deux pas du Parc de Belleville. Après un visionnage attentif du film je ne suis cependant pas arrivé à identifier le lieu. Ce qui devrait vouloir dire que soit les scènes ont eu lieu dans le jardin de la villa, soit dans l'un des appartements (ou que mes informations sont fausses) au choix.
Ceci dit le lieu est parfaitement charmant et tout à fait inattendu en plein Paris. Un ravalement de la devanture semblerait cependant plus que nécessaire (bonne chance au syndic).

A l'intérieur de la villa des maisons basses et individuelles donnant un aspect bucolique et totalement inattendu à Paris.

Après un spectacle le trio discute de ce qu'ils ont vu en bord de Seine.

Le quai Montebello sur en face de Notre Dame de Paris.
Jules place des commentaires hautement misogynes dans la bouche de Baudelaire.

Quai Montebello suite...

Catherine joue les équilibriste pour montrer sa désapprobation des commentaires de Jules.
La Pont au Double qui mène à Notre Dame.




Gros plan de la star.

Si Truffaut avait levé sa caméra d'un cran on aurait vu Notre Dame à l'écran !

Contre toute attente Catherine saute dans la Seine !

De nos jours si Jeanne Moreau sautait dans la Seine elle se casserait surement les jambes sur l'embarcadère des bateaux mouches avant d'atteindre le fleuve !  
A noter que la doublure initialement prévue pour réaliser le saut étant complétement saoule au moment de tourner, l'actrice due finalement réaliser le plongeon elle même ! Elle en sera bonne pour 2 jours au lit, à cause de la pollution de la Seine.

Après son saut, Jules et Jim ramènent Catherine complétement trempée dans leur voiture.

La perspective de nos jours n'a pas changée !

La vue générale du Pont au Double.


4 commentaires:

  1. Bravo pour votre recherche minutieuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Cela m'a en effet demandé beaucoup de recherches mais cela en valait la peine ;)

      Supprimer